Dürckheim Karlfried Graf

Dürckheim Karlfried Graf, L’homme et sa double origine, Albin Michel, 1996, p 200

Texte
“Le monde où nous vivons n’est pas une vallée de larmes qui nous tient éloignés du sommet du divin, il est le pont qui nous y relie. Il nous suffit de percer le brouillard de la conscience qui le cache à notre vue et d’abattre les murs qui en barrent le chemin. C’est le but du quotidien vécu comme un exercice.”