JOURNÉE SÉSAME PARIS

Journée 3

Dimanche 26 juin 2022

1ère partie : 10h-13h​

MÉDITATION / RÉFLEXION COLLECTIVE​

"Orient et Occident, contraire ou complémentaire ?"​

L’orient, levant du soleil, serait le lieu originel de toute sagesse, et l’occident serait son oubli. L’orient serait spirituel et l’occident serait matérialiste. Mais est-ce aussi simple ? N’y a-t-il qu’un « orient de l’âme » ? Viendra un jour, dit le mystique, « où le soleil de l’âme se lèvera à son couchant ».

Intervenant invité : Abdennour Bidar

Un questionnement collectif, sera proposé sur ce thème à partir du témoignage et de l’expertise de :

Abdennour Bidar

Abdennour Bidar est philosophe. De tradition soufie, il est spécialiste de l’islam et des évolutions de la vie spirituelle dans le monde contemporain. Dans son parcours spirituel personnel et dans son travail, il a été inspiré par les traditions de sagesse d’Orient et d’Occident.

Il est également le co-fondateur du Sésame.

2ème partie : 14h-16h

CONCERT

Musique et poésies soufis

Rachid Brahim Djelloul : Violon - Chant

Adrien Espinouze : Flûte Ney

Antoine Morineau : Percussions Tombak

R. BrahimDjelloul-© Laurent Villaron

Rachid Brahim Djelloul

Originaire d’Algérie, violoniste, chanteur et musicologue, Rachid Brahim Djelloul s’est formé à la musique en France. Premier prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement régional de Rueil-Malmaison,il est également titulaire d’un DEA en sciences et technologies des arts à l’université Paris VIII. Son travail de chercheur sur la musique maghrébo-andalouse, le mène vers un approfondissement instrumental de cette musique traditionnelle auprès de maîtres de l’école Al Mawçili tels que Farid Bensersa et Abdeghani Belkaïd.

 

En 2008, avec sa soeur, la soprano lyrique Amel Brahim-Djelloul, il crée l’ensemble Amedyez dont il est directeur artistique. Rachid Brahim-Djelloul est professeur de violon et de chant et dirige le département des musiques orientales et méditerranéennes du Conservatoire de Gennevilliers. C’est autour des textes de grands maîtres soufis tels que Ibn´Arabi, l’Emir Abdelkader, Khaled Bentounès, Abû Mediène El Ghawth ou encore Ahmed El Alaoui, que s’articulent les chants de ce concert, portés par les douces mélodies des musiques arabo – andalouses.

 

Rachid Brahim Djelloul sera accompagné par Adrien Espinouze, à flûte ney et Antoine Morineau à la percussion Tombak d’Iran.

 

Ce concert a été organisé et sera présenté par Gérard Kurkdjian, spécialiste des musiques sacrées du monde.