GÉRARD KURKDJIAN

Gérard Kurkdjian

Gérard Kurkdjian

Passionné par les musiques et les spiritualités, musicien, concepteur d’oeuvres artistiques où s’entrecroisent textes des grandes voies mystiques du monde et traditions musicales d’Occident et d’Orient (Caravanes de Lunes – La Nuit Suprême – L’Oraison Funèbre d’Henriette d’Angleterre – L’Oiseau de Feu – Voyageurs Mystiques – Les Fleurs du Mal – Shruti), auteur, conférencier, producteur d’émissions de radio, organisateur de colloques : l’ensemble du travail de Gérard Kurkdjian est centré sur une vision œcuménique et transversale des arts et des cultures de la planète. Directeur artistique du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde de sa création en 1994 à 2009, il en est l’actuel conseiller artistique. Il est également le conseiller artistique du Udaipur
World Music Festival ( Rajasthan – Inde). Auteur du « Grand Livre des Musiques Sacrées du Monde », (Albin Michel – 2016), premier
ouvrage rassemblant en un seul volume l’ensemble des traditions des musiques sacrées, il vient de publier, en mai 2019, “Méditation Musicale”(Dervy – Médicis). Outre une réflexion générale sur la nature de la musique et sa place dans notre société, il y a conçu une forme de méditation tout à fait originale, dans laquelle l’écoute purement contemplative des musiques de la planète devient une
forme d’exercice spirituel.

 

Chants et musiques de l’intériorité 

Certaines musiques et certains chants – et qu’ils soient dits “sacrés” ou “profanes” importe peu – ont la faculté unique de pénétrer au plus profond des coeurs et des âmes. La puissance de nature spirituelle qui leur est propre transcende les religions, les dogmes et les rituels. Se mettre à leur écoute, les accueillir, ouvre en nous un véritable espace de contemplation et devient une forme d’exercice spirituel. 

Venus d’Inde, d’Iran, d’Arménie, du Japon, d’Afghanistan, de Provence, de l’Empire Ottoman, ou encore de la Méditerrannée des Deux Rives, ce sont ces chants et ces musiques de l’intériorité qui sont proposés dans ce programme de concerts annuels du Sésame pour la saison 2020.


Méditations musicales

« La musique est probablement de tous les arts la forme la plus à même de créer quasi instantanément des flux d’émotions. Certaines musiques ont une force particulière qui leur confèrent la capacité d’ouvrir l’auditeur à des réalités profondes. Toutes les religions du monde ont utilisé cette énergie propre à la musique afin d’orienter leurs fidèles vers une plus grande adhésion à la foi et aux croyances qu’elles véhiculent. Au fil des siècles s’est ainsi constitué sur la planète un immense et foisonnant répertoire de chants et de musiques liturgiques. Mais bien au-delà de l’univers religieux, d’autres musiques, classiques, savantes, profanes, ont elles aussi ce pouvoir singulier d’ouvrir les portes de l’intériorité. Ce sont toutes ces musiques que je propose d’élire comme supports de méditation dans la méditation musicale, pratique spirituelle a- religieuse, qui ne s’ancre dans aucune confession ou croyance.

Il existe deux types de méditation :
– Sans objet : le méditant médite sur sa simple présence au monde, en dehors de toute image ou représentation mentale, sur l’être là, « ici et maintenant ».
– Avec objet : le méditant médite à partir d’un support matériel, visuel, ou sonore.
La méditation musicale est une conjugaison de ces deux formes de méditation.

Après avoir créé le cadre intérieur et psychologique propice, cette forme de méditation particulière prend appui sur des pièces musicales, qui deviennent ainsi des objets de contemplation, sortes de mandalas sonores et rayonnants que chacun pourra appréhender à sa guise. Avec le support de techniques empruntées à divers modes de méditations traditionnelles, ces musiques, bien au-delà d’une « simple » écoute esthétique, peuvent être des médiums susceptibles de mettre chacun en relation avec l’espace de son Soi profond. » G.K.

CENTRE SÉSAME
11, square Sainte-Croix de la Bretonnerie,
75004 Paris.
sesame.secretariat@gmail.com